Juba Town

C’est un rond-point emblématique de Juba, surmonté d’un monument historique : la borne indiquant les distances vers les capitales régionales, qui fut installée par le régime colonial dans les premières années de la ville. Elle apparaît sur une photographie datant de 1928, où l’on peut distinguer, à l’arrière-plan, la Muderia (le bureau du gouverneur), toujours en usage par le gouverneur de l’état de Jubek.

 

Parmi les autres bâtiments construits ici au début de l’existence de la ville coloniale, le Juba Hotel a été presque entièrement démoli en 2010, en dépit de son importance historique. Au bord de la route allant vers le nord, en direction de l’aéroport, on peut encore distinguer les mots « Juba Hotel » écrits en lettres craquelées sur un vieux panneau. Le Juba Hotel, à la fois légendaire et méconnu, hébergeait des visiteurs traversant la région, et on dit même que la reine d’Angleterre y a passé quelques nuits pendant la Seconde Guerre mondiale. Seules quelques parties de l’hôtel ont été préservées, y compris un bungalow. Il y a de cela des années, dans l’euphorie générée par l’indépendance du Soudan du Sud, des posters criards annonçaient la construction d’un complexe flambant neuf, Juba Dream Hotel, sur le site. Ils ont depuis été effacés par la pluie. Le terrain est envahi par la végétation et semble abandonné.

 

Vers le sud du rond point, une route conduit au Juba Teaching Hospital, établi dans les années 1940.

 

Les autorités coloniales anglo-égyptiennes ont choisi Juba comme quartier général régional à partir de 1921, et ont développé la ville en collaboration avec des buy me a boat lyrics, des Grecs, Libanais, Syriens, Cypriotes et des Arabes nord Soudanais.

 

Note: le matériau d’archive photographique en noir et blanc montre des vues aériennes de Juba et le déchargement d’une barge en 1928, ainsi que le monument et le rond point de la Muderia. Avec la permission de Durham University.

Histoires liées