Histoire d’un Pêcheur

Comment un pêcheur a gagné son indépendance et trouvé une façon de subvenir aux besoins de sa famille.

Charles Moga a commencé à travailler comme pêcheur au début des années 1980 et il est sûr d’une chose: il fera ce travail « jusqu’à [sa] mort ».

 

Moga est un enfant de Juba. Il est né et a grandi dans ce qui est maintenant la capitale du Soudan du Sud, et n’a jamais vécu ailleurs. Il a été témoin de la croissance rapide de la ville ces dix dernières années, et aime se remémorer le temps où le fleuve était peuplé d’hippopotames, jusqu’à ce que, dit-il, « le bruit des fusils » ne les chasse, après le début de la deuxième guerre civile soudanaise en 1983.

 

Au fil des années, il a observé des changements du climat. Il a remarqué que le bras du Nil sur lequel il a l’habitude de pêcher rétrécissait. « Où irons-nous, s’il n’y a plus d’eau? » demande-t-il, dérivant sur son bateau en bois, un paysage de manguiers luxuriants défilant derrière lui.

 

Malgré ses inquiétudes, Moga est un homme qui détient quelque chose de précieux au Soudan du Sud: un job, un moyen de subsistance. “Je travaille avec ma sueur” dit-il, portant des vêtements déchirés et manquant de matériel de pêche récent, mais tout de même conscient de sa chance. Il s’est battu pour gagner son indépendance, pour faire tourner lui-même ses affaires, avec sa famille et ses collègues pêcheurs. Tout est devenu possible lorsqu’il a décidé de construire son propre bateau.

 

La Food and Agricultural Organisation (FAO) organise des formations pour Moga et d’autres acteurs agricoles locaux au Soudan du Sud, qui non seulement gagnent leur vie à travers leur travail, mais approvisionnent aussi les marchés locaux en produits frais et abordables.

 

Note: Vous voudrez peut-être aussi visiter la station Hai Gabat, là où vit et travaille Charles Moga.

 

Histoire d’un Pêcheur
Durée: 9min
Année: 2018
Production: Juba In The Making
Image, Montage, Réalisation: Florence Miettaux
Assistant Tournage: Wani James
Traduction: Silvano Yokwe Alison
Merci à FAO South Sudan et tout particulièrement :
Pierre Vauthier
Lieke Visser
Taban James Elias

    Hai Gabat

    Slider Landing

    To Station