Jusqu’à ce que le jour se lève

La vie des étudiants d'université au site de Protection des Civils des Nations Unies dans la périphérie de Juba.

Ils s’appellent Gatthak, Bakhita, Wiyual. Ils sont Sud Soudanais et étudient à l’Université de Juba. Leurs vies ont dramatiquement changé lorsque des combats ont éclaté dans la capitale le 15 décembre 2013. Tous d’ethnie Nuer, ils ont fui leur chez eux et abandonné tout ce qu’ils possédaient, pour se réfugier dans les deux bases des Nations Unies de la capitale: Tong Piny/Juba Na Bari et Jebel. Quatre ans plus tard, ils vivent toujours cette vie « d’exil dans notre propre pays », comme le dit l’un des personnages du film.

 

Ce film court met en lumière la vie quotidienne de ces étudiants, leur soif d’éducation, leurs moments de tristesse et de découragement ainsi que leur résilience et leur espoir d’un retour de la paix au Soudan du Sud.

 

Dans la capitale, près de 35 000 personnes vivent au site de Protection des Civils (PoC) des Nations Unies.

 

Ce film court a été publié en italien sur Internazionale.

Un article de Florence Miettaux à propos des étudiants du site de Protection des Civils de l’ONU à Juba a également été publié par Le Monde Afrique.

 

Durée: 11 min
Année: 2017
Image, Montage, Réalisation: Florence Miettaux
Anthropologue: Deng Nhial Chioh Dhoar
Avec la participation de:
Bakhita Steven Guet
Wiyual Wuor Maluel
Gatthak Bol Yang
Produit avec le soutien du programme VISTAS de USAID.

    Home

    un house-poc site

    University of Juba